Vous êtes ici

Le chasseur sachant chasser... vint à passer à Jussy !

Le chasseur sachant chasser... vint à passer à Jussy !

 

L’automne est ma saison préférée : les couleurs flamboyantes des arbres, les rayons du soleil qui réchauffent encore un peu mais qui savent se rendre précieux par leur rareté, on recommence à s’emmitoufler devant un bon film … et puis surtout, l’automne est synonyme de « chasse » pour moi ! Non pas le sport, mais bien le plat ! En effet, plat traditionnel suisse qui se déguste en automne et se compose de viande, plus souvent du civet de cerf ou sanglier avec des accompagnements de saison tels que des marrons, de la courge, des spaetzlis ou du chou. Les déclinaisons sont aussi nombreuses que le nombre de restaurants qui en propose en plat phare. Et c’est souvent, selon moi, dans les auberges communales qu’on en déguste des meilleures !

 

Je me suis donc rendue à Jussy, dans la coquette auberge de la Couronne bien connue de ses habitants. Modernisé et décoré de façon sobre mais chic, le restaurant propose une carte bistronomique de terroir et valorise les produits locaux. L’accueil y est chaleureux et le service attentionné. Pour adoucir les vendredis soirs, l’auberge propose un concert live différent chaque semaine. J’ai adoré ce petit plus, l’ambiance est tout de suite plus festive ! J’ai donc eu la chance, ce soir-là, de déguster mon plat sur des airs de jazz. 

 

Étant venue dans la ferme optique de manger de la chasse, j’ai été toutefois fortement tentée par les nombreux autres plats du menu. J’ai finalement choisi la selle de chevreuil rôtie sur l’os découpé devant vous (quel spectacle !), accompagné d’un gratin de cardons, de fameux spätzli, d’une mousseline de courge, de marrons caramélisés, de choux rouges et de l’emblématique poire a la confiture d’airelle (min 2 pers, 65.-pp), à déguster jusqu'à mi-novembre.

Et quel régal !! La viande était cuite à la perfection, fondait en bouche. J’ai savouré chaque accompagnement (sauf le chou, mais tradition oblige..) qui se mariaient à merveille avec la viande. Le tout accompagné d’un délicieux vin rouge de la région « Château du Crest ».

Même si à la fin de ce plat mon estomac ne criait plus du tout famine… Je ne pût m’empêcher de gouter le dessert du moment : la tarte amandine à la crème de marrons, qui fût une merveilleuse manière de terminer ce festin tout en restant dans le thème saisonnier.

Je recommande donc chaleureusement cette auberge, discrète mais raffinée avec une cuisine de touche traditionnelle mais revisitée, maitrisée, copieuse et gourmande !

 

Auberge de la Couronne

316 route de Jussy

1254 Jussy

 

Ouvert du mercredi au dimanche, cuisine de 12h à 14h et de 19h à 22h.

 

 

Retrouvez toutes mes expériences culinaires genevoises sur mon compte instagram : foodies4goodies !

Sofia, reporter food pour Color my Geneva, tous droits réservés